Lettre ouverte de Lilas Desquiron à Jean-Claude Bajeux

Post Reply
DPean

Lettre ouverte de Lilas Desquiron à Jean-Claude Bajeux

Post by DPean » Wed Dec 28, 2005 8:35 am

Lettre ouverte de Lilas Desquiron à Jean-Claude Bajeux
[quote]Monsieur,

La lecture de votre lettre à M. Douste Blazy, Ministre des Affaires Etrangères français, m'a remplie d'hilarité. Comment pouvez-vous ignorer le dédain que ne peut manquer d'éprouver ce ministre devant la servilité et le manque de fierté nationale ? Rochambeau lui-même avait manifesté son respect à un adversaire digne et courageux…Je ressens de la pitié pour vous tous, " intellectuels " haitiens, qui vous placez en position de laquais devant la France, son ambassade et ses institutions, car vous ne recevrez, avec quelques maigres deniers, que le mépris que vous méritez.

Imaginez vous que, par la seule magie des mots, vous puissiez transformer des mensonges en parole d'évangile ? Par la force brutale, vous, vos pareils et vos maîtres, avez renversé le président légitime et élu du pays. Imaginez vous que vos pauvres paroles feront croire que la légitimité est de votre côté ?

Les prisons étaient vides sous le gouvernement du Président Aristide, vous, vos pareils et vos maîtres, les avez remplies de prisonniers politiques. Sans même une parodie de jugement, le Père Jean-Juste, So Anne, Yvon Neptune, Jocelerme Privert et tant d'autres, anonymes, dont le peuple vous demandera compte, croupissent dans vos geôles ; sans oublier tous ceux, morts pour leurs idées, alors que circulent en toute impunité des tueurs recherchés internationalement, que le gouvernement en place a sacrés " combattants de la liberté ", sans que vous (et vos amis défenseurs des Droits de l'Homme) n'ouvrissiez la bouche.

Le peuple, frustré du fruit de son juste combat, face à des bandes armées d'assassins fascistes (des vraies celles là, menées par des criminels de droit commun notoires), soutenues par les forces internationales et les compradores : la lutte semble inégale ! Mais on a déjà vu pareille improbable victoire s'imposer à la face du monde.

La population entière vous a entendus baver votre haine et vos mensonges, en toute sécurité sur tous les medias pendant le mandat du " dictateur ". Une fois de plus, il ne suffit pas d'énoncer une contre-vérité pour la rendre vraie. Qui sont les journalistes emprisonnés et torturés par le " tyran "? Ne ressortez pas Jean Dominique, assassiné crapuleusement. Vous ne semblez plus vous soucier de ce malheureux cadavre, maintenant qu'il ne sert plus vos desseins. Personne n'a remarqué que le procès de ses assassins n'a jamais eu lieu.

Vous avez été complices de l'asphyxie économique du gouvernement du peuple par l'Empire et vous voudriez faire croire que ses maigres ressources venaient du trafic de la drogue ? Vous souhaitiez que le Président Aristide fut acculé à cette extrémité… Mais quand cesseront les imprécations pour faire place aux preuves ?

Vous êtes complices des hordes nationales et internationales qui assassinent en masse, une fois de plus, les exclus de ce pays que vous appelez "chimères " pour ne pas reconnaître qu'ils sont la majorité. Et vous voudriez faire croire que ce peuple est avec vous ? Mais les viols, les exécutions sommaires, les meurtres de femmes et d'enfants dans les quartiers populaires, le peuple, lui, sait qui en sont les auteurs. Et d'abord, Jean-Claude Bajeux, vous et votre " Centre Œcuménique des Droits de l'Homme " ainsi que les autres ONG du même tonneau, vous êtes étrangement silencieux sur les violations des Droits de l'Homme dont sont victimes aujourd'hui vos concitoyens et que dénonce quotidiennement Amnesty International.

Pour finir, vous envoyez votre pauvre dictée au ministre des affaires étrangères français, vous faites le délateur. Vous dénoncez la nomination, au Conseil Consultatif des Droits de l'Homme, d'un frère qui, lui, offre l'image d'un fier combattant pour la dignité de sa race. Que c'est pitoyable ! Cette triste lettre, ainsi que votre comportement honteux en 2004, année du Bicentenaire de notre Indépendance, resteront dans nos mémoires comme des actes indignes. Je tiens à faire savoir ici qu'il existe des Haitiens, nombreux, dont la colonne vertébrale est restée verticale et qui seront toujours du côté de ceux qui luttent pour leur souveraineté.

Sans doute, en lisant cette lettre, vous précipiterez-vous chez vos maîtres, pour vous livrer à une nouvelle délation. Je vous épargne cette peine en la rendant publique.

J'ai l'honneur, monsieur, de ne pas vous saluer.


Lilas Desquiron[/quote]

Gelin_

Post by Gelin_ » Wed Dec 28, 2005 10:19 am

wwwoouchhhhh.....

gelin

DPean

Post by DPean » Wed Dec 28, 2005 1:51 pm

[quote]Qui sont les journalistes emprisonnés et torturés par le " tyran "?[/quote]
I have been thinking har about that one. I can't think of anyone. Who were the political prisoners? I cannot think of anyone either. Aristide has been accused of killing Roger Lafontant, Sylviot Claude, Amiot Metayer and probably anyone killed on the streets of Haiti from 1990 to today. But no one has ever showed any proofs. They are just unproven allegations. It has been suggested that he was a drug dealer? If that was true, he would have been picked up long time ago like Noriega of Panama and would be sitting in jail somewhere.
The fact is much more people have been killed after he left. However the quality of life of the people has not improved during his rule. He has to take the blame for the 'cooperatives' fiasco. There is also the question 100 thousands rotten and useless American dollars reported to have been found hidden
in his house after his departure or kidnapping. I don't know about that one.

Post Reply