AlterPresse: Interview de Théodore Beaubrun

Post Reply

AlterPresse: Interview de Théodore Beaubrun

Post by » Sat Dec 20, 2003 4:08 am


Aristide doit partir, selon le chanteur Théodore Beaubrun

Posté le vendredi 19 décembre 2003

Interview

Par Raoul Vital

P-au-P., 19 déc. 03, [AlterPresse] --- L'auteur compositeur interprète Théodore Beaubrun Jr., leader du célèbre groupe haitien Boukman Eksperyans, s'est prononcé ce 19 décembre en faveur de la démission du président Jean Bertrand Aristide, qui fait face à une contestation grandissante.

Lors d'une visite à AlterPresse, Théodore Beaubrun Jr., qui s'est entretenu avec des journalistes de l'agence, s'est exclamé que « le président Jean Bertrand Aristide doit obligatoirement remettre sa démission, exigée par le peuple ».

Théodore Beaubrun, qui est membre du Collectif d'artistes et d'intellectuels pour le respect des libertés « Non », a dénoncé l'ampleur de la violence exercée par des agents de la polic
e et les proches du pouvoir contre des manifestants pacifiques.

L'artiste qui a participé aux récentes manifestations organisées à Port-au-Prince, se plaint encore des ennuis de santé que lui cause le gaz lacrymogène lancé à profusion sur les manifestants pour les disperser.

D'autre part, Théodore Beaubrun a confirmé avoir été l'objet ce 18 décembre d'actes d'intimidation perpétrés par des civils armés postés dans les parages de son domicile.

Le chanteur de Boukmann Esperyans a dressé un bilan très sombre de l'administration lavalas. « Aristide a eu son compte », a-t-il dit, soulignant particulièrement la « vente des terres fertiles des paysans de Ouanaminthe / Nord-ouest (pour l'établissement d'une zone franche) ».

Selon Theodore Beaubrun Jr, Aristide a conduit le pays à la faillite économique et « n'a d'autre choix » que de partir. « Le peuple et les Ginen (esprits dans le vodou) exigent sa démission », a-t-il ajouté.

Théodore Beaubrun a affirmé ne pas pren
dre au sérieux l'appel au dialogue, lancé le 18 décembre par le président Aristide, lors d'une entrevue accordée à la télévision et la radio d'État. Il a qualifié d' « hypocrites » les déclarations du chef de l'État.

Le pouvoir lavalas présente, selon Théodore Beaubrun Jr., toutes les caractéristiques d'un régime touchant à sa fin. La vague de démissions enregistrées ces derniers jours au niveau du gouvernement, est interprétée par le chanteur comme l'expression de l'état de « déception générale » qui règne en Haiti.

Après le revirement spectaculaire de dignitaires du régime, notamment les sénateurs contestés de l'Ouest et de la Grand-anse, Dany Toussaint et Prince Sonson Pierre, plusieurs hauts responsables du gouvernement ont démissionné. Le ministre de l'environnement, Webster Pierre, a emboîté le pas ce 18 décembre aux ministres de l'Education, Marie Carmelle Paul Austin, du Tourisme, Martine Déverson et de l'ambassadeur d'Haiti en République Dominicaine et à Belize, Guy Alexa
ndre.

Le directeur général du ministère de la santé, Emile Herard Charles, et un membre du Conseil Electoral Provisoire, Volvick Rémy Joseph, ont également remis leur démission.

Invité à se prononcer sur les risques qui pèsent sur la célébration du bicentenaire d'Haiti, le premier janvier 2004, Théodore Beaubrun a fait savoir que « le bicentenaire de l'indépendance n'est pas que le 1er janvier 2004 ». Il a souligné que « 2004 signifie changement intégral et changement profond. Cet état instauré depuis 1804 qui a produit tant de dictateurs arrive à sa fin », s'est-il exclamé. [rv gp apr 19/12/2003 20:00]

Post Reply