Électricité d'Haïti : début de scandale ?

Post Reply
Isabelle_

Électricité d'Haiti : début de scandale ?

Post by Isabelle_ » Wed Oct 27, 2004 10:00 am

Électricité d'Haiti : début de scandale ?

Posté le mardi 26 octobre 2004

P-au-P., 26 oct. 04 [AlterPresse] --- L'actuel directeur général de la compagnie nationale Électricité d'Haiti (ED'H), l'ingénieur Lima Michel, serait impliqué dans des cas de corruption et de malversation, selon des documents transmis à la presse par les soins du syndicat de cette usine.

Contacté par AlterPresse, le président du syndicat de l'EDH a confirmé l'initiative du syndicat de rendre public certains faits après les avoir révélés par lettre à la primature, afin de dénoncer les pratiques du directeur de l'EDH.

La masse salariale aurait augmenté de cinq à sept pour cent alors que les salaires des employés n'auraient pas été ajustés. Cette augmentation de la masse salariale ferait suite à la nomination de plusieurs consultants qui se seraient fait pistonner par
le ministre des Travaux publics, Jean Paul Toussaint, qui vient d'être remercié à la faveur du dernier remaniement ministériel.

L'actuel directeur général de l'ED'H, Lima Michel, aurait également réintégré au sein de l'entreprise un ensemble d'anciens employés qui avaient été révoqués pour cause de malversations. Le syndicat des travailleurs de l'Electricité d'Haiti avait dénoncé ce fait dans une lettre adressée au ministre d'alors Jean Paul Toussaint qui présidaient le Conseil d'administration de l'ED'H.

Le syndicat a soulevé également une affaire d'achat de véhicules pour les services de l'EDH pour un montant de plus de 450.000 dollars américains, une affaire dans laquelle le directeur aurait agi en faveur d'un vendeur et au détriment d'un autre qui aurait offert de meilleurs prix.

Il est aussi reproché à l'ingénieur Lima Michel d'avoir procédé à l'achat, pour le compte de l'ED'H, d'armes de guerre pour un montant de 14.700 dollars américains. L'éventuelle acq
uisition de ces armes aurait été faite sur le marché informel au nom d'un particulier qui n'est pas autorisé à vendre de telles armes peut on lire dans les documents parvenus à AlterPresse.

Le syndicat dénonce également d'autres irrégularités survenues dans un contrat de climatisation et dans un autre pour la fabrication de badges ou cartes personnalisées.

Le directeur de l'EDH a réfuté l'ensemble des accusations porté contre lui et a promis de s'adresser sous peu à la presse. L'ingénieur Lima Michel a évoqué l'état de dénuement du service de sécurité en matière d'armement quand il était arrivé à la tête de l'ED'H en mai 2004 pour justifier l'achat d'armes sur le marché informel.

Le directeur administratif Ernest Désiré l'a conforté dans cette position en rappelant qu' Haiti affrontait un embargo sur l'achat d'armes.

Une telle initiative ne serait pas en contravention avec le manuel de procédure en vigueur dans l'administration publique. Ce dernier prévoirait,
selon l'ingénieur Désiré, l'achat de produits en urgence dans des situations exceptionnelles.

Le conseil de direction de l'ED'H a par ailleurs expliqué la commande récente de neuf véhicules et la location d'un véhicule pour le directeur général par le fait que la faible diponiblité en véhicules entravait le fonctionnement de l'entreprise. [lf vs gp apr 26/10/2004 20:00]
__________________
AlterPresse - Haiti
Site concu et réalisé par Gotson Pierre
TOUS DROITS RÉSERVÉS © GM 2001
URL: http://www.alterpresse.org

Post Reply