La répression ne suffit pas... Il faudrait éliminer Lavalas

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2152
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

La répression ne suffit pas... Il faudrait éliminer Lavalas

Post by admin » Tue Oct 19, 2004 11:40 am

This is presented as an item for debate and does not represent the opinion of the poster.

From: Robert Benodin
To: *RDNP News
Sent: Tuesday, October 19, 2004 11:14 AM
[quote]Que sont les gros criminels lavalassiens devenus?
Alice Bayard

18 octobre 2004

Garantir la sécurité de la population, procéder au démantèlement des bandes armées et réorganiser la Police Nationale d'Haiti était l'un des engagements pris par le Premier ministre, en fait le tout premier point de l'Accord de consensus pour la transition.

"A l'impossible nous sommes tenus" répondit l'actuel Premier ministre.

Nous avions compris que l'une des impossibilités de remplir ce contrat était l'embargo sur les armes, aujourd'hui levé. Cela ne nous interdit pas toutefois de nous demander où sont passées les armes commandées par lEtat haitien et entreposées à la Jamaique et qui n'appartiennent pas à ce dernier pays et encore moins à Aristide et ces bandes de chimères. Y avait-on songé?

Bien déjà avant la chute d'Aristide, une liste partielle des chimères et de leur localisation circulait sur l'Internet. Où sont dont donc passés ces gros criminels lavalassiens. Pourquoi couraient-ils encore les rues?

Le gouvernement craignait-il de passer pour un gouvernement dictatorial.

Même dans les plus grandes démocraties occidentales, il existe des lois qui prévoient la dissolution pure et simple de groupements, d'organisations, d'associations qui représentent un danger antirépublicain, qui violent des lois pénales, qui portent atteinte à l'ordre constitutionnel etc.

C'est le cas en France avec la loi du 10 janvier 1936 qui prévoit une dissolution administrative applicable à certaines associations et groupements qui font peser un risque sur la société et sur l'Etat. Le FLNC par exemple a été dissout en 198
2. Et cela peut aller de la dissolution à la condamnation à la prison ferme des auteurs de propos incitant à la violence qui prônent ouvertement des idéologies néo-nazies

En Espagne, c'est le même schéma. L'organisation Herri Batasuna a été mise hors la loi.

Il existe effectivement un problème qui est le suivant : Certains pensent que cette solution est plus symbolique qu'efficace, surtout les institutions policières pour qui une dissolution ne résout rien. Car l'interdiction renvoie un parti dans la clandestinité où contrôler ce dernier devient chimérique. C'est une hypothèse valable.

Dans d'autres pays européens, pourtant cela paie. En particulier, en Allemagne où l'interdiction est chose banale. Depuis 1980, la dissolution a frappé 23 organisations par un simple décret du ministre de l'Intérieur.

Ce sont pourtant là des états démocratiques.

Lavalas est une association de malfaiteurs qui opère dans la violence à visière levée, qui vit du crime, d'appels au meurtre
et de toutes sortes de forfaits, du narco trafic. L'ex ministre de la Justice de Préval, Me Camille Leblanc l'avait dénoncé: il y a des Partis Politiques qui sont financés avec l'argent de la drogue avait-il déclaré juste avant les élections de l'an 2000. La question qu'on peut se poser est de savoir pourquoi n'avait-il pas sévi contre ce Parti … qui était peut-être trop fort ? Il ne pouvait donc en parler que du bout des lèvres. Il serait intéressant qu'il apporte plus de précisions aujourd'hui. Il doit savoir de quoi il parle.

Les évènements du 17 décembre 2001 où plusieurs incidents violents ont été revendiqués publiquement par des responsables de haut niveau de l'organisation politique lavalas, Yvon Neptune, Jonas Petit, entre autres, puis documentés par des instances internationales telles la Commission interaméricaine des Droits de l'Homme suffiraient, à eux seuls, pour établir les bases légales d'une telle dissolution.

Il n'y a donc pas à flatter des lavalassiens pour qu'i
ls rejoignent le processus électoral. C'est en pure perte et c'est surtout de la naiveté politique.

Ce parti ne saura jamais entreprendre sa reconversion de groupement anarcho-populiste néo-fasciste qu'il est en organisation politique régie par des normes démocratiques.

Lisez les statuts de cette association et vous comprendrez. Tout dépend du bon vouloir du Représentant national à vie qui détient les pleins pouvoirs sur toutes les sections de cette association ou "Chak Ti Fanmi"

Les dispositions de la charte Lavalas en disent long sur l'esprit qui prévaut au sein de cette organisation. Lisez plutôt:

Article 29
Se Reprezantan nasyonal la ki gen pouvwa pou l dirije Oganizasyon Fanmi Lavalas epi ki dwe veye pou tout bagay mache byen. Pou kounyè a, se Prezidan Jean-Bertrand Aristide yo voye kòm Reprezantan nasyonal.

Article 30
Reprezantan nasyonal Oganizasyon an kapab chache moun pou ba li
konsèy pou travay la fèt pi byen. Li va chwazi tou, yonn oubyen pliziè pòtpawòl pou Oganizasyon an, si li jije sa nesesè

Article 31
Reprezantan nasyonal Oganizasyon an responsab tout manm Oganizasyon an ki pase nan eleksyon. Li fè yo reyini chak fwa li nesesè; se li menm ki dirije rankont sa yo.

Article 32
Depi Reprezantan nasyonal la mouri oubyen li kite pòs la, plas la lib.

Le Représentant national est encore en vie et c'est à lui que revient le droit, d'après les statuts, de designer les candidats Ti Fanmi qui doivent participer à quelque joute électorale que ce soit.

Le Conseil des Sages devrait avoir la sagesse de recommander au Premier ministre de cesser ses appels, nécessairement infructueux, aux membres du soi-disant parti Lavalas à "rejoindre le processus électoral " et à passer aux choses sérieuses, c'est-à-dire à se donner tous les moyens possibles pour m
ettre hors d'état de nuire cette association de malfaiteurs sans attendre qu'il ne soit pressé par les bailleurs de fonds internationaux de prendre une position claire et ferme à l'endroit des groupes armés ou que ce soit le Secrétaire–Général de l'ONU ou le Quai d'Orsay qui viennent lui rappeler ses devoirs.

L'actuel ministre de la Justice, M. Bernard Gousse devrait se positionner sur la question des mesures légales à prendre à l'endroit de cette organisation de malfaiteurs. Ce serait à part ses belles déclarations tonitruantes la seule action positive à porter à son actif.

Face à la complexité d'une situation volatile, on peut comprendre des fois un qu'un dirigeant politique se retrouve dans l'incapacité de tenir tous ses engagements. Mais, même quand il n'en a pas les moyens, l'homme intègre fait tout pour les honorer. C'est ce sentiment qu'on ne retrouve pas … après sept mois de gouvernement.

Nous vivons, et c'est le moins qu'on puisse dire de graves périodes d'in
certitudes.

Alice Bayard[/quote]

Jonas
Posts: 238
Joined: Sun Sep 07, 2003 11:53 am

Post by Jonas » Tue Oct 19, 2004 4:59 pm

ALICE BAYARD se yon gwo bwa nan CHANM KOMES LAN, se yon gwo bwa tou nan 184 yo.

Tout bri ki ap fèt yo, se la yo te vle rive.

Se kraze pati Lavalas lan.

Apre 7 mwa, yo pa t sipoze ke pèp lan tap kontinye apiye pati an, jan li kontinye apiye l lan.

Represyon, arestasyon lidè Lavalas yo, gen yon apwi lajman laj nan pati politik yo (ansyen opozisyon an) ak boujwazi an.

Ke se swa Paul Denis, Konpè Plim, Sauveur Pierre Etienne, Apaid e Alice Bayard elatriye, se yon sèl diskou y ap kenbe:
Se kraze "bandi" nan katye popilè yo e se arestasyon lidè Lavalas yo.

Kè ti nèg sou biskèt, paske yo pa ka prevwa sa k ka rive.

Yo te konprann ke ak koudeta 29 Fevriye an, yo te mennen koulèv lan lekòl, kounye a pwoblèm lan, se fè l chita sou ban an.

Leonel JB

Post by Leonel JB » Sun Oct 24, 2004 7:58 am

Oun pawol ou di mwen, oun atanta konsa pou elimine on moun ke AB (alice bayard) di an. Se youn gro dange pou Patri a.
Sa kapab kOmanse ou di mwen kontinye batay Pep la ak lot moun yo (boujwa elatrye). Nan sa yo rele lit de klas vrEman. Adye, moun yo ap ranse, Renmen tout konn pEdi tout wi.
Oun pep tankou pep ayisyen si nou pa ka preche tet kole, bagay yo ap vinn pi grav??
Moun yo teka kite Titid fini manda l epi preche linite pou evite oun Revolisyon popilE...
NB-AB se pa ou menm selman ki kon tiye, Fet atansyon?
leonel

Jonas
Posts: 238
Joined: Sun Sep 07, 2003 11:53 am

Post by Jonas » Sun Nov 07, 2004 5:34 am

JG,

Semenn pase an, mwen te tande yon emisyon sou Radyo Kiskeya ki rele "Intérèt Publique".

Nan emisyon sa a, madan Pierre Paul deklare li aprann ke Aristide bay kanpay Kerry an yon kontribisyon de 3 milyon dola. Madanm lan pa t di ki kote li pran nouvèl lan, pa ki filyè.

Pou sa mwen konn tande sou radyo Kiskeya, radyo sa a vin pi mal ke radyo Metropole ou byen radyo Vizyon 2000.

Yo di moun konn chanje, men nan ka madan Pierre Paul lan, se yon metamofoz.

Post Reply