Le prochain film sur Toussaint Louverture

Post Reply
Serge
Posts: 323
Joined: Mon Jan 01, 2007 10:39 am

Le prochain film sur Toussaint Louverture

Post by Serge » Sun Aug 24, 2008 9:17 am

Je reproduis ci-dessous un texte de Gérard Bissainthe que j'ai trouvé assez intéressant. Jetez-y un coup d'oeil. Je ferai quelques commentaires sur le sujet à la fin de l'article. Qu'en pensez-vous?


[quote]Fichez la paix a Chavez, Danny Glover et Randall Robinson

On s'excite beaucoup parce que Chavez, Danny Glover et Randall Robinson veulent faire un film sur Toussaint Louverture. Le plus surprenant et le plus invraisemblable c'est que tout le battage vient de gens qui croient ou disent croire dans la "démocratie de la libre entreprise et de la libre concurrence".

Si Chavez, Danny Glover et Randall Robinson veulent faire un film sur Toussaint Louverture, la vraie reponse de ceux qui croient dans la "démocratie de la libre entreprise et de la libre concurrence" c'est de se rappeler ce petit principe tres simple et très américain: "Don't get mad get even" que je traduirais volontiers par: "Ne vous fachez pas. Rendez coup pour coup et faites mieux". Leur vraie reponse ne doit pas etre de chercher a demolir avant meme qu'il ne sorte, le film de Chavez, Danny Glover et Randall Robinson, ce qui finira pas par faire à ce film une publicité monstre; mais de chercher tout de suite a faire un meilleur film qu'eux.

Dans les Jeux Olympiques il y a deux sortes de reactions devant un echec dans une compétition:
-ou bien l'athlete perdant essaie de denigrer son adversaire ou même l'arbitre
-ou bien l'athlete perdant reconnait sa defaite et prend rendez-vous pour les prochains Jeux Olympiques ou il s'arrangera pour gagner.

Sur le plan artistique et litteraire Toussaint Louverture, comme Gandhi ou Napoleon, appartient a tout le monde. Il y a mille livres et sans doute mille films sur Napoleon et mille interpretations diverses. Les Francais se sont seulement arranges pour faire un grand film sur Napoleon avec Abel Gance.

Nous aurions du, nous Haitiens, depuis longtemps faire un grand film sur Toussaint Louverture. Notre carence ne doit pas empêcher les autres d'aborder ce sujet et meme de l'interpreter comme ils veulent. Seuls les totalitaristes, les fascistes et les fondamentalistes veulent mettre des barrières à la pensée et à l'inspiration. Nous n'allons tout de même pas reéditer l'Inquisition.

Si vous etes incapables de faire un bon film sur Toussaint Louverture avec toutes les enormes ressources du monde capitaliste, alors fichez la paix a Chavez, Danny Glover et Randall Robinson.

Don't get mad. Get even.

Gérard Bissainthe
24 aout 2008[/quote]

Serge
Posts: 323
Joined: Mon Jan 01, 2007 10:39 am

Post by Serge » Sun Aug 24, 2008 10:03 am

Le texte de Bissainthe traite d'un sujet qui depuis quelque temps, fait l'objet de commentaires sur l'Internet. Certains disent qu'il s'agit d'opportunisme de la part de Danny Glover, d'autres disent qu'il aurait dû tourner le film en Haiti et les occidentaux eux ont une autre approche: il n'y a pas assez de blancs dans le film! Vous vous imaginez! C'est le sommet de l'arrogance! Mais il aurait été surprenant de les voir réagir autrement.

Mais, le plus important à mon point vue, ce sont ces commentaires qui illustrent encore une fois de plus cette tare que plusieurs d'entre nous charrient encore et que Gérard Bissainthe a voulu mettre en exergue, même imparfaitement: il nous faut toujours critiquer à outrance sans prendre en compte les éléments d'appréciation.

Danny Glover, un Américain, prend l'initiative de faire un film sur Toussaint Louverture, une héros qu'il admire depuis. À ma connaissance , aucun Haitien ne lui a fait une telle suggestion. C'est son initiative. Ne serait-ce l'aide financière du Gouvernement de Chavez, cette initiative serait morte depuis belle lurette. Je sais que Glover essaie de trouver un financement depuis au moins 5 ans et l'Establishment blanc de Hollywood refuse de financer ce film au sujet d'un héros noir venant d'Haiti en plus.

Je trouve tout à fait malhonnête donc que des Haitiens s'amusent à dénigrer le projet avant même qu'il n'ait commencé. Typique!

Ce film aurait dû être tourné en Haiti, disent-ils. Mais de quelle infrastructure disposons-nous en Haiti pour qu'un tel film soit tourné dans le pays? : électricité, eau, route, équipement, logement, sécurité. Il nous faut reconnaitre que cette infrastructure est inexistante, admettons-le. Alors, pourquoi cette attitude?

D'autre part, comment peut-on accuser Danny Glover d'opportunisme? Ce type a suffisamment défendu Haiti et son peuple, a donné suffisamment de preuves de son attachement à Haiti pour qu'on puisse carrément dire que c'est faux et qu'il est absolument sincère et déterminé en ce qui concerne ce projet. Raoul Peck, qui est le cinéaste haitien le plus connu à travers le monde a fait un film sur Lumumba, sur le massacre au Rwanda, mais pas sur l'histoire d'Haiti et encore moins sur ses héros. Il aurait bien pu prendre l'initiative du film sur Toussaint, mais rien. Pourquoi pas? Cependant, lorsque Glover le fait, il est accusé de tout. Quelle tristesse!

Au minimum, ceux qui le critiquent pourraient au moins attendre que le film soit produit de sorte que que leurs observations puissent être mieux fondées. Ils critiquent tout et comme d'habitude, ne proposent rien. La plupart du temps, ce sont les étrangers qui mettent en relief nos propres richesses. Chavez le répète depuis bien longtemps: le Venezuela a une dette spéciale envers Haiti et il entend rembourser cette dette à tout prix. Il est le premier président vénézuélien à le dire et à prendre des actions concrètes pour atteindre cet objectif.

Pour une fois, je rejoins Bissainthe pour dire: Fichez la paix à Chavez, Danny Glover et Randall Robinson. Si nous ne pouvons faire mieux, le moins que nous puissions, c'est de leur donner tout notre appui, car on ne saurait mettre en doute leur attachement à Haiti.

Post Reply