LETTRE OUVERTE DE LA PRISONNIERE ANNETTE AUGUSTE (SO AN)

Post Reply
DPean

LETTRE OUVERTE DE LA PRISONNIERE ANNETTE AUGUSTE (SO AN)

Post by DPean » Fri May 27, 2005 7:58 am

LETTRE OUVERTE DE LA PRISONNIERE
ANNETTE AUGUSTE (SO AN)



Sans mandat aucun, j'ai été arrachée de mon lit et humiliée par les Forces d'occupation


A TOUTES LES AUTORITES CONCERNEES
Messieurs,

Ce n'est pas de gaieté de cœur que, de ma cellule de prisonnière à Pétion Ville où je croupisse depuis près de neuf (9) mois, je m'adresse à toutes les autorités concernées – haitiennes et/ou Forces d'occupation – susceptibles de m'éclairer sur ma détention actuelle.

Disons tout de suite que n'étant pas une condamnée, cette lettre ouverte n'a pas pour objectif secondaire d'implorer une forme quelconque de clémence. De plus, mon amour propre ne me permet pas non plus de supporter aucune forme de pitié ou de commisération.

Pour l'Histoire, messieurs, et, avant que la sexagénaire de santé fragile que je suis sombre dans la folie, ou soit victime d'u
n handicap quelconque; ou encore avant que mon « dossier » de prisonnière en dépôt se couvre d'une couche de poussière trop épaisse, je tiens à vous souligner certains faits à toutes fins utiles :

1) Le 10 mai 2004, en pleine nuit, évidemment sans mandat aucun, j'ai été arrachée de mon lit et humiliée par les Forces d'occupation.
2) Le 12 mai 2004, comparue par devant le juge d'instruction, Maître Brédi Fabien, ce dernier a reconnu mon innocence et a décidé de mon élargissement immédiat.
3) La décision du juge d'instruction prise à mon adresse n'a pas été respectée: au lieu de me laisser rentrer chez moi, des « fonctionnaires » en situation d'autorité, se donnant le pouvoir de prendre certaines décisions plus efficaces que l'autorité de la chose jugée, m'ont conduite, sans explication aucune, au Pénitencier de Pétion Ville où j'y suis encore.
4) Par ailleurs, j'ai appris, par radio, que certains citoyens, arrêtés comme moi pour des raisons politiques, ont été traduits par devant leur juge
naturel. Cependant, contrairement à mon cas, leur innocence une fois reconnue, ces citoyens ont été relâchés, purement et simplement, selon le mécanisme normal de toute justice saine, pour rentrer paisiblement chez eux.

Dois-je comprendre, messieurs, que ma qualité de femme est responsable de ce traitement arbitraire, inique, absurde et abusif que vous me faites subir ?

A défaut d'explication claire et suffisante de votre part, je ne peux me fier qu'à mon imagination, pour conclure que Votre comportement à mon égard est en rapport direct avec ma conception sociale et politique qui m'interdit de valider toutes formes d'occupation, d'exploitation, d'injustice ou de néo-colonialisme.

Si toutefois mon interprétation est correcte, messieurs, sachez qu'à mon age, je ne peux ni devenir opportuniste, ni changer, fausser ou repousser les principes de base pour lesquels j'ai toujours lutté à savoir :


 Une justice sociale et efficace pour ceux-là qui, jadis, furent des esclave
s des blancs.
 Une participation effective de tous les citoyens haitiens, quelle que soit leur origine, aux affaires de leur pays.
 Une amélioration progressive et profonde de la condition des masses laborieuses.
 Un même respect et une même justice pour tous.
 Une protection efficace et une aide suffisante pour tous ceux qui sont dans le besoin.

Alors messieurs, pour arriver à cette fin, j'ai toujours cherché de l'aide chez les citoyens honnêtes, intègres, propres, verticaux, justes, réfléchis et compétents ; et refuser toutes formes de complicité avec des vendeurs de Patrie, des collabos ou des corrompus.

D'ailleurs, c'est pour sauvegarder ma liberté de penser de d'agir et aussi, pour respecter mes principes de base, que je n'ai jamais accepté aucun « poste » sous aucun gouvernement.

Est-il besoin d'ajouter que la prison illégale, les chantages odieux, vils et méprisables, les fortes pressions exercées contre ma personne ne m'empêcheron
t jamais, tant que je serai vivante et valide, de continuer, sans relâche, à travailler pour le plus grand bien du plus grand nombre, afin de faire passer les déshérités et les oubliés de l'état de misère à celui de pauvreté, quel que soit le gouvernement en place.

En somme, est-ce vraiment un crime, pour une citoyenne, de vouloir travailler sans répit, à la sauvegarde de la dignité du bon peuple haitien ?

En conclusion, messieurs, puisque à présent, vous pouvez mieux identifier la citoyenne, Annette Auguste, cette dernière, de sa cellule de prison à Pétion Ville, attend de vous un comportement professionnel, responsable, respectueux des lois et de la justice, avant que votre erreur facilement rétractable ne se transforme en horreur funeste.

Vive une Haiti socialement juste
Vive la dignité du peuple haitien
Vive la désoccupation

ANNETTE AUGUSTE (SO AN)

Jonas
Posts: 238
Joined: Sun Sep 07, 2003 11:53 am

Post by Jonas » Fri May 27, 2005 10:19 am

Michel,

Vous demandez la copie de l'original de la lettre ouverte de Sò Anne. Vous exprimez un certain doute que cette lettre serait vraiment d'elle.

Est ce que vous, vous auriez des preuves que Sò Anne aurait jeté de l'urine sur les manifestants anti-Aristide et qu'elle aurait aussi distribué des rigwaz.

De nombreuses accusations avaient été et continuent d'ètre faites sur les partisans d'Aristide. La très grande majorité de ces accusations s'est révélée sans aucun fondement!

Leonel JB

Post by Leonel JB » Fri May 27, 2005 11:37 am

Michel, you are back with your senseless request as always.

Why would you want the original copy???

What would it prove?

You are the one who refer to Democracy and Freedom... It only applies for certain people or social group.
Michel wrote:
[quote]Unfortunately, her actions came back to hunt her.

Baye kou bliye, pote mak sonje[/quote]

Based on your quotes, SO Ann merite ret nan prizon san jijman, san on koz valab.

If that was so, you could have been the first one in jail for putting some trashy quotes at Ann Pale forum.

I wish that we could obtain some original Michel, not the Fake one.

Are you related to kapitEn ou majO Nau?

Your Democracy/Freedom really means something else. Is this what they teach at GWU?

L'union fait la force,
leonel

L'union fait la force

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Fri May 27, 2005 12:12 pm

[quote]If that was so, you could have been the first one in jail for putting some trashy quotes at Ann Pale forum.

I wish that we could obtain some original Michel, not the Fake one.

Are you related to kapitEn ou majO Nau?

...Is this what they teach at GWU? [/quote]

Leonel, please refrain from making personal arguments. Michel's family relations are of no concern to this forum. [We discuss personal matters, but only in the Community section and not in negative terms.]

If you find Michel's quotes trashy, you should expose them for what they are in your view, but not by attacking Michel on a personal level.

Remember, Leonel, "L'union fait la Force." We have to practice it by rejecting every manner that is divisive to our society. Let us please continue to debate forcefully, rationally, creatively for a better Haiti.

Leonel JB

Post by Leonel JB » Fri May 27, 2005 3:08 pm

Sorry Guy, I had to unleash on Michel quotes. This man thinks that it is acceptable to have someone in jail without any case whatsoever.

From what he said, sO Ann's actions in the past is hunting her...

Do you know how many times I've heard such outrageous comments from people who supported the coup.

I agree with "L'union fait la force". But, when there are some carcinogenic elements, They should be eradicated.- Ravix, Grenn sonnen, Chamblain, etc etc. They never did and won't believe in that motto.

Maybe, it is better to say: Une vraie et propre union fait la force. San zenglendo, panzouyis, kadejakE ak chimE.
leonel

Leonel JB

Post by Leonel JB » Sun May 29, 2005 4:57 am

Michel, I apologize if I was too personnal on your behalf.

I have to say that I wanted you to be fair and balanced in your statements. I don't know SO Ann, but if they have a case against her, they have to present it in the Court of Law.

We have to agree on one thing though,

Putting someone in jail for his/her political affiliation is wrong.

We have a Country to rescue guys. We have to do a major clean up. It is not too hard, but it's late. Haiti cannot wait any longer. Pi ta kapab pi tris...

L'union fait la force,
leonel

Post Reply