Le salaire de la peur

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Le salaire de la peur

Post by admin » Mon May 23, 2005 7:10 pm

Reçu d'un correspondant

[quote]Le salaire de la peur

Envoi 05-20 du 18 mai 2005
(Syfia Haiti)Port-au-Prince est frappee par une vague d'enlevements sans precedent. Des centaines de personnes ont ete kidnappees et ont du verser une rancon - parfois derisoire - afin de recouvrer leur liberte. Les pauvres ne sont pas epargnes.

"Je ne me deplace plus sans mon garde du corps, dit Helene, une jeune femme de 24 ans qui a vu sa vie basculer apres avoir ete kidnappee a deux reprises par des hommes armes en l'espace de trois semaines a Port-au-Prince. Meme durant les heures sombres du regime d'Aristide, je ne me suis jamais sentie aussi menacee. Je traversais sans peine les barricades enflammees erigees par ses partisans. Il suffisait de leur parler. Aujourd'hui, ma vie a change, je vis de facon carrement paranoiaque."
r

La peur d'Helene, qui habite un secteur aise de Petionville, est fondee. Depuis deux mois, des centaines de personnes ont ete enlevees en plein jour et liberees apres versement d'une rancon. Au cours des trois premieres semaines d'avril, pas moins de 135 cas de kidnapping ont ete signales a la Mission de stabilisation des Nations unies en Haiti, dont les quelque 7 000 militaires et policiers tentent d'assurer un minimum d'ordre et de securite dans ce pays ravage par ses demons interieurs.

Medecins, industriels, cadres d'entreprises, directeurs d'ecole, fonctionnaires et etrangers - en fait, tous ceux qui peuvent pretendre a un revenu regulier - font surtout les frais de ce racket concentre dans la zone metropolitaine. Selon la taille de la "prise", la rancon exigee oscille entre 500 et 500 000 dollars US. Dans certains cas, les victimes s'en tirent pour seulement 1 500 gourdes (40 $ US). "Meme les petites gens avec de petits revenus sont victimes de kidnapping", corrobore la militan
te feministe Danielle Magloire. Les deux tiers de ces rapts ne seraient jamais signales aux policiers, consideres par beaucoup d'Haitiens comme incompetents, voire complices...

Le phenomene a pris une ampleur telle que le gouvernement a adopte debut mai une loi faisant passer la peine de 5 ans d'emprisonnement encourue par tout ravisseur aux travaux forces a perpetuite. Les deux millions d'habitants de la capitale sont neanmoins sur les dents et vaquent a leurs occupations la peur au ventre. Changer ses habitudes, ne pas sortir ni rentrer a la meme heure, eviter les bouchons, autant que possible modifier son itineraire : c'est desormais le mot d'ordre dans de nombreuses familles a Port-au-Prince. "Ca vous paralyse, se lamente une femme morte d'inquietude. On se deplace d'un point a un autre pour se cacher derriere des murs." Cette insecurite affecte beaucoup les relations interpersonnelles. Les habitants vivent dans la peur et se mefient les uns des autres. "On voit des gens faire leur jogging
accompagnes de leur agent de securite, dit un citoyen. Certains paient des primes d'assurance-kidnapping extremement onereuses, afin d'eviter des soucis financiers a leur famille."

D'aucuns estiment que les ravisseurs n'ont pas que l'appat du gain en tete. "C'est planifie, commente Jean Claude Bajeux, du Centre oecumenique des droits humains. Ca fait partie d'un plan de destabilisation du pays par les partisans de l'ex-president Aristide. Le but, c'est de terroriser tout en amassant de l'argent pour financer d'autres operations." Mais les partisans d'Aristide ne sont pas les seuls a etre montres du doigt. Haiti a recu une plethore de criminels d'origine haitienne refoules des Etats-Unis ou du Canada, sans parler des 3 500 evades de prison a la faveur des troubles politiques de 2004 - dont a peine une poignee ont ete repris - et des 481 echappes de la prison centrale de Port-au-Prince cet hiver... A ce beau monde s'ajoutent les quelque 500 policiers affectes a la securite de l'ex-presi
dent, sans ressources depuis leur revocation par le gouvernement de transition. "Certains l'ont appris sur les ondes alors qu'ils etaient en service. Ils sont restes en possession de leurs armes et de leur uniforme", deplore Pierre Esperance, un responsable d'ONG.

Chose certaine, ces enlevements en cascades rendent le quotidien invivable a Port-au-Prince. "Ca incite les gens a partir a cause des traumatismes tres graves qu'engendre l'epreuve, affirme Jean-Claude Bajeux. En particulier chez les jeunes femmes maintenues attachees et les yeux bandes pendant plusieurs jours." La mere d'Helene, une Europeenne etablie en Haiti depuis une trentaine d'annees et qui a elle-meme fait l'objet d'une tentative de kidnapping, n'en peut plus. "Ce qui me ferait le plus plaisir, c'est que ma fille m'annonce qu'elle quitte le pays, dit-elle, un brin d'amertume dans la voix. Mes sentiments ont change a l'egard d'Haiti. Je ne peux plus etre partie prenante dans la reconstruction de ce pays depuis que ma
fille a ete enlevee. Je me leve le matin, mangee par la peur. Avant de sortir, on se dit 'Mon Dieu : si seulement je peux encore rentrer chez moi ce soir'."

Sa fille, qui a opte pour la nationalite de son pere, haitien, n'entend pas abandonner son travail de cadre dans une grande usine de la capitale. Mais elle est sur ses gardes. "Je pratique le self-defense ; j'ai un garde du corps ; je porte un gilet pare-balles. Parfois on sort en convoi avec des amis, question de rendre la tache plus difficile aux eventuels kidnappeurs... J'aurais prefere que ma voiture soit blindee. J'ai toujours avec moi de quoi manger, au cas ou."

Enleve le 28 avril dernier et libere contre rancon le lendemain, le docteur Jean Henold Buteau est encore traumatise par l'experience. Les yeux bandes pendant sa sequestration, il a subi des sevices corporels. "Il y a eu rupture dans ma vie, dit-il. Il y a l'avant et l'apres sequestration. Aujourd'hui, j'ai moins de candeur, moins d'innocence ; je fais moins con
fiance..." Helene aussi. "J'avoue confesse-t-elle, un peu triste, que je serais encline a heurter avec ma voiture toute personne qui ferait un geste suspect."

Vantz Brutus [/quote]

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Mon May 23, 2005 7:40 pm

[quote]
" C'est planifié, commente Jean Claude Bajeux, du Centre oecuménique des droits humains. Ça fait partie d'un plan de destabilisation du pays par les partisans de l'ex-président Aristide. Le but, c'est de terroriser tout en amassant de l'argent pour financer d'autres opérations. "
[/quote]

Quelles preuves détient Jean Claude Bajeux pour soutenir une telle accusation?

Men èske nou kwè okenn pwoblèm sosyal ap janm rezoud nan peyi a lò ti krik ti krak moun lonje dwèt sou JBA oswa patizan JBA, elatriye... san yo pa janm gade pwoblèm lan an fas san pati pri?

Gelin_

Post by Gelin_ » Tue May 24, 2005 11:02 am

Ou pa bezwen okipe Bajeux. Si m pa twonpe m, se nan bouch li an premye kesyon 'operasyon bagdad' la te soti, epi tout moun te pran repete l tankou jakorepèt. Bajeux di sa l pito e li pa bezwen prèv nonplis.

gelin

Gelin_

Post by Gelin_ » Tue May 24, 2005 12:45 pm

Jaf,

pou byen di w, m pa konn si mo iresponsab la twò bon pou esplike atitid anpil nan mesye sa yo. yo responsab e yo konn kisa pou yo fè lè yap defann enterè pa yo. gwo pwoblèm nan sèke enterè mesye sa yo pa koresponn ditou ditou ak enterè majorite moun nan peyi a. se la a pwoblèm nan chita, dapre mwen.

gelin

Leonel JB

Post by Leonel JB » Wed May 25, 2005 7:15 am

Michel, ou kwE se ou tout bon vre??

Franchement, congratulations!

I frankly like your thread.

Problem Ayiti a anpire, depi yo te voye moun ki komet krim yo an Ayiti. Sa se opinion pEsonel mwen.-

leonel

Anacaona_

Post by Anacaona_ » Wed May 25, 2005 8:48 am

Leonel,

"Le ou voye you timoun lekol, m kwe ou espere timoun nan aprann. You jou kan menm fok ou we chanjman nan timoun nan menm si sa ta rive pran anpil tan." Se pou tet sa, ou pa dwe sezi pou sa Michel di ya. Michel prouve ke msye an Ayiti yo se vle yo pa vle chanjman kife tout sa ki pase nan peyi ya yo lagel sou do you sel group moun: patizan JBA.

Anacaona!

Post Reply