Que vaut une plume sans encre! (J.E.R.)

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Que vaut une plume sans encre! (J.E.R.)

Post by admin » Sun Mar 27, 2005 3:17 pm

Que vaut une plume sans encre!
Par Jean Erich René
erich@mondenet.com

[quote]Après deux cents ans d'indépendance , le peuple haitien est menacé par l'insécurité, la maladie et la misère. De jour en jour la situation se complique davantage. Il n'est plus question de loger au Palais National, des hommes qui mènent une politique personnelle guidée par un égoisme ambitieux. Sans aucune formation académique, sans aucune expérience socio-professionnelle, avec quoi ils vont diriger Haiti ? Comment peut-on prétendre améliorer le sort du Peuple sans avoir les connaissances adéquates. Ils n'ont été à aucune autre école que celle du béton. Ils font flèche de tout bois pour atteindre leurs buts. Ils inventent toutes sortes d'artifices pour boucher la vue des esprits les plus lucides afin de se faire accepter. Peut
-on recommencer avec les mêmes artisans du déchouquage, les mêmes casseurs de vitre de voiture, les inventeurs du Père Lebrun? Ce sera l'apocalypse!

On l'oublie trop souvent le Président d'Haiti est le premier homme de la Nation. C'est l'image du pays. Donc c'est avant tout un personnage moral et un modèle pour le reste de la société. C'est de lui que dépendent pratiquement toutes les décisions politiques et économiques. Quel que soit le nombre de ses conseillers c'est à lui de dire le dernier mot. Les plus bêtes sont toujours les plus têtus . Ils prennent un plaisir morbide à ironiser les nantis du savoir. La militance est leur ligne politique privilégiée. Leur architecture politique consiste à placer dans nos ministères leurs propres partisans sans aucune compétence afin de s'assurer de la maîtrise des avenues du pouvoir. Des techniciens seront appelés en sous-main pour suppléer à leurs défaillances. Ils n'ont que faire des principes de gestion rationnelle et les méprisent royalement. En H
aiti si le béton forme de meilleurs dirigeants politiques et administratifs, vaut mieux fermer nos Universités. Que dit la Jeunesse estudiantine?

S'il était possible à Antoine Simon d'accéder au pouvoir à la pointe de sa baionnette, il devient très dangereux pour la nation de se laisser conduire en 2006 par un primaire audacieux ou un rescapé du secondaire. Le risque est grand avec la mondialisation de l'économie qui entraîne la disparition des barrières douanières. Ce n'est pas par hasard que certains Chefs d'Etat financent l'élection de certains candidats. L'intérêt marqué de Leonel Fernandez participe de sa stratégie de pénétration du marché haitien et sa phagocytose pure et simple. Sans les techniques de la gestion scientifique et le respect scrupuleux des principes du management il n'y a pas de salut pour Haiti. Avec des fantaisistes au pouvoir que peut-on espérer sinon que la dégringolade systématique de notre économie surtout avec ces alliances douteuses avec notre concurrent le plus p
roche.

Platon qui cherchait le régime idéal déclarait dans "La République": "Tant que les rois ne seront pas des philosophes et les philosophes ne sont pas des rois les pires catastrophes menacent les hommes." Aussi pour construire la cité harmonieuse Platon conseille de confier les rênes du pouvoir aux professionnels de la sagesse aux hommes instruits , aux nantis du savoir. A plusieurs reprises de son histoire Haiti a raté la chance de parvenir au développement économique. En 1804, Boisrond Tonnerre avec son Koupe Tèt Boule Kay a évincé Charéron, ce secrétaire de Desssalines, condisciple et ami de Thomas Jefferson, inspirateur de la Constitution américaine et Président des USA. Charéron avait préparé pour l'Empereur un plan de développement analogue à l'administration américaine , basé sur la physiocratie c'est à dire cette doctrine économique qui considère la terre et l'agriculture comme sources essentielles de richesses. De plus Charéron avait fait de la décentralisation son axe politique O
n se moqua de lui.

Anténor Firmin, ce grand financier qui a pu résoudre le problème de la dette de l'Indépendance, n'a jamais pu accéder au pouvoir. Louis Joseph Janvier 2 fois Docteur a été expulsé du pays. En 2005, le peuple haitien va-t-il faire encore le mauvais choix et rester sous la tyrannie de ces hommes politiques munis d'une plume sans encre.[/quote]

Gelin_

Post by Gelin_ » Mon Mar 28, 2005 10:03 am

Excellente analyse! Mais à mon avis cela ne suffira pas pour mettre quelqu'un d'autre (plus qualifié???) à la place de cette plume sans encre. N'est-ce pas cette même plume qui avait tout récemment présenté l'option zéro aux dirigeants idéologiques du pays au grand mépris de la loi? Beaucoup se rallièrent à sa cause alors...car cette plume était utile à l'époque.

gelin

Jonas
Posts: 238
Joined: Sun Sep 07, 2003 11:53 am

Post by Jonas » Mon Mar 28, 2005 11:49 am

Vous avez parfaitement raison GELIN.

Avant la chute d'Aristide il n'y avait que des éloges pour cette "Plume", qu'ils considèrent maintenant sans encre.

Cette "plume" était la personnification de l'opposition "bout di, pwenn fè pa", à Aristide.

Maintenant ils remarquent que cette "Plume" a pris une certaine avance et comme va la galère en Haiti, cette "Plume" est maintenant sans encre.

Bien que je considère que cette "Plume" a très peu d'encre, ce n'est pas pour les raisons avancées par JER.

L'administration de la mairie de Port au Prince par la "Plume" était un désastre et comme l'avait rappelé LEONEL, pendant le premier coup d'état la "Plume" était le "tanbou de bounda", par excellence, toujours prèt à faire un "deal" avec la dictature militaire.

Il n'y a rien dans le charactère de la "Plume", sa façon d'agir post 1990, qui donne une lueur qu'il ferait un bon président.

Aucune!

Gelin_

Post by Gelin_ » Mon Mar 28, 2005 4:12 pm

[quote]...Il n'y a rien dans le charactère de la "Plume", sa façon d'agir post 1990, qui donne une lueur qu'il ferait un bon président. Aucune![/quote]
Un peu de prudence...

Cette plume n'a pas d'égal sur le terrain et c'est pour cela qu'elle a négocié le voyage de l'ancien coq kalite qui seul était plus populaire parmi les démunis - et il s'agit là d'une population démunie. Cette plume n'est pas du tout concernée par son caractère ou ce qu'on pense de lui.....c'est un fin politicien à la parole douce mais ferme quelle que soit la circonstance. Cette plume connait seulement des alliés et non des amis. Cette plume s'alliera volontiers avec son ancien boureau pour combattre son nouvel ennemi/ancien ami...Nul ne peut vraiment dire ce que cette plume va encore écrire dans l'histoire de ce petit pays. Il lui reste encore un peu d'encre!

A suivre....

gelin

Jonas
Posts: 238
Joined: Sun Sep 07, 2003 11:53 am

Post by Jonas » Mon Mar 28, 2005 6:00 pm

[quote]C'est un fin politicien à la parole douce mais ferme, quelque soit la circonstance.[/quote]

Il n'y a pas de doute, ce type a beaucoup d'habilités comme politicien. Il a le verbe facile.

Je ne dis pas qu'il ne pourrait pas se faire élire président mais qu'il ne sera pas un bon chef d'état, s'il se fait élire.

Si je me permets de spéculer, je pourrais dire que seul le Lavalas (un Lavalas uni par surcroit), pourrait dérailler ses ambitions.

Les autres politiciens avec des ambitions présidentielles comme les Manigat, les Victor Benoit etc, ne feront pas le poids contre lui.

Post Reply