Encore l’écologie : troisième avertissement !

Post Reply
T-dodo

Encore l'écologie : troisième avertissement !

Post by T-dodo » Sat Mar 26, 2005 1:16 pm

A friend of mine sent me this:
[quote]Editorial LE MATIN 22 mars 2005

Encore l'écologie : troisième avertissement !
par Sabine Manigat

Comme souvent l'actualité brûlante, entendez politique, a pris le dessus et occulté un drame qui, hier encore (c'était vendredi), faisait la une. Je veux parler de l'incendie qui, durant deux jours au moins – car depuis les militaires démobilisés ont ravi la vedette –, a ravagé le parc La Visite. On commençait à peine à obtenir des détails. Le feu a éclaté en plusieurs points de la forêt, peut-être allumé, en tout cas probablement intensifié, par des mains criminelles selon le ministre Wainright qui réagissait ce samedi sur les ondes en se basant sur des informations reçues du terrain. Depuis on n'a pas su combien d'hectares ont brûlé, si et quand le feu a été circonscrit, quelles sont les pertes et surtout quelles sont les mesu
res prises et/ou à prendre.

Le premier problème qui m'a frappée c'est – mais il n'y a là rien de très neuf – celui de la prévention. Une fois de plus, l'absence de recours est pathétique. Nous sommes en période de sécheresse, certes. Il y a une « surveillance » de la forêt, soit ! Mais quel équipement ? Quel réseau de mobilisation ? Que dit le plan de prévention désastres et secours dont la nation est pourvue depuis plusieurs années comme on nous l'a encore redit en septembre dernier ? J'avoue avoir frémi en écoutant le ministre de l'Environnement expliquer qu'il aurait fallu des hélicoptères asperseurs pour faire face efficacement au sinistre. Disons-le en passant, il est dommage qu'apparemment aucun accord, aucune initiative d'appel à l'aide internationale ne soient prévus ou envisagés pour affronter un désastre qui, finalement, frappe de nombreuses régions dans le monde chaque année et face auquel les techniques de combat sont connues même si elles ne sont pas toujours efficaces.

Une autre r
emarque me paraît s'imposer. L'importance des parcs naturels n'a pas été suffisamment soulignée auprès de l'opinion publique. Peu d'entre nous savent par exemple qu'ils ont fait l'objet durant plusieurs années d'une surveillance et d'une protection, entre autres, dans le cadre d'un projet financé par la Banque mondiale d'une durée de cinq ans et qui a été soumis à une évaluation par un agronome de mes amis. Parmi les constats, le rapport fait état de témoignages des populations concernées par le projet,selon lesquelles les trois parcs (forêt des Pins, La Visite, Macaya) sont exposés à l'exploitation sauvage de gwo zouzoun dont les cargaisons étaient à l'époque (y a-t-il eu des changements depuis ?) escortées plus souvent que jamais par des gens armés en uniforme. Des problèmes relatifs au corps des gardes forestiers et à la production de la chaux au détriment de la préservation des arbres sont aussi analysés. Un projet de plus qui a été exécuté dans l'indifférence et l'ignorance du grand public, et dont les r
ésultats ont fini dans un tiroir…

Aujourd'hui, le malheur frappe encore sous la forme d'un désastre naturel et rend impérative la nécessité pour tous les secteurs de se prononcer : secteur privé, partis politiques, société civile en général : quelle est la priorité à donner au problème de l'environnement dans ce pays ? Quelles sont les mesures d'urgence à prendre ? À quel prix ? Qui est prêt à faire quoi ? Voilà bien un dossier sur lequel nos aspirants dirigeants devraient être sommés de se positionner.

Devant les ravages provoqués sur nos mornes par les constructions sauvages et l'exploitation sans contrôle des carrières de sable, ma tante s'est un jour exclamée : « Un jour la nature va se venger ! » C'était il y a quatre ans. En dix mois, nous avons eu Mapou, Verettes, Gonaives et, à présent, La Visite… Est-ce qu'on attend encore ?[/quote]

Post Reply