Some want the PM and the Council of Sages OUT

Post Reply
T-dodo

Some want the PM and the Council of Sages OUT

Post by T-dodo » Wed Feb 23, 2005 10:32 pm

[quote]Des partis et des organisations politiques réclament la démission du premier ministre et la dissolution du Conseil des Sages
Proposition d'un gouvernement d'union nationale
Posté le mardi 22 février 2005
Par Radio Kiskeya

Un groupe de partis politiques et d'organisations de divers secteurs de la vie nationale (associations d'étudiants, syndicats et autres) exigent la démission immédiate du premier ministre Gérard Latortue.

Ces partis et organisations dont le PADEMH, le MNP 28, Tèt Ansanm, MODEREH, REPAREN, le PNDPH, prononcent du même coup la caducité de l'Accord du 4 avril 2004 autour de la transition et la dissolution du Conseil des Sages. Ils proposent le choix d'un nouveau premier ministre de consensus et la formation d'un gouvernement d'Union nationale avec la participation des partis politiques et des organisations de la société civ
ile.

Le Dr Jean Enol Buteau, secrétaire général du MRN, n'apporte pas son appui à cette résolution, estimant irréaliste de procéder à un changement de gouvernement à quelques mois des élections. Le Dr Buteau reconnait toutefois avoir participé à la première rencontre du groupe le dimanche 20 février 05, un jour après l'incident du Pénitencier.

Radio Kiskeya[/quote]

T-dodo

Post by T-dodo » Wed Feb 23, 2005 10:36 pm

[quote]Gérard Latortue ne démissionnera pas
Le premier ministre s'en prend aux partis réclamant sa démission
72 heures accordées aux fugitifs pour qu'ils se rendent volontairement
Posté le mardi 22 février 2005
Par Radio Kiskeya

Le premier ministre, le ministre de la justice et le directeur général de la Police Nationale d'Haiti ont donné une conférence de presse ce mardi pour annoncer un train de mesures suite à la spectaculaire évasion de 481 détenus du Pénitencier National samedi dernier.

A l'occasion, Gérard Latortue a clairement fait savoir qu'il n'entend pas démissionner, pour répondre à l'appel lancé en ce sens par un secteur de la classe politique. Le premier ministre s'est en ce sens montré très incisif, dénonçant ce secteur qu'il juge minoritaire et composé de gens qui, pour la plupart, ont l'habitude, dit-il, de présenter des « requêtes » auprès de la primature. Latortue po
inte également du doigt un secteur qui rechigne à ne plus pouvoir jouir de monopoles et à piller, se livrer à la contrebande et au trafic illicite de la drogue.

Concernant l'évasion de samedi, le premier ministre a fait savoir qu'en attendant les résultats de l'enquête ouverte à ce sujet, des dispositions ont été adoptées. En ce sens, il donne 72 heures aux fugitifs pour qu'ils se rendent, sinon ils feront face aux rigueurs de la loi, l'évasion étant un crime, selon le Code Pénal.

Latortue indique par ailleurs que, sur la base des informations que lui a fournies la MINUSTAH, Yvon Neptune n'avait pas sollicité l'asile politique auprès d'une ambassade étrangère.

Cette invitation a été également faite aux fugitifs par le ministre de la justice, Bernard Gousse, qui a rendu compte des premières dispositions prises contre des agents pénitentiaires, contre le directeur de la prison et le responsable de l'APENA. Il annonce aussi des dispositions au niveau des ports et aéroports, de même
qu'a la frontière pour empêcher le départ des fugitifs.

Le directeur général de la PNH, Léon Charles, a formellement mis en cause les agents pénitentiaires. Il réitère la détermination de l'institution qu'il dirige à sévir contre les criminels, en dépit du grave revers que constitue cette évasion. Charles exhorte les policiers à redoubler de vigilance vu qu'ils sont et demeurent les cibles privilégiées des criminels en général, et de ceux qui sont actuellement en cavale en particulier.

Radio Kiskeya[/quote]

Post Reply