Notre Père pour des temps difficiles

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Notre Père pour des temps difficiles

Post by admin » Sun Mar 23, 2003 7:32 pm

[quote]
Notre Père pour des temps difficiles

Seigneur, apprends-nous à prier

Avec l'esprit de tous ces justes qui ont travaillé
  • · pour que la lumière luise dans les ténèbres

    · pour que le cri des pauvres soit entendu.
Avec l'esprit de
  • · Karl Lévêque, mort après le 7 Février 1986 et ayant combattu pendant plus de vingt ans le régime qui faisait régner la terreur chez nous.

    · Raoul Léger, laique acadien assassiné au Guatémala à cause de son engagement aux côtés du peuple.

    · Oscar Roméo, evêque salvadorien, abattu par un escadron de la mort parce qu'il était un farouche défenseur des droits humains dans son pays.

    · Martin Luther King, victime d'un racisme violent alors que lui-même prônait la
    non-violence.

    · Willy Romelus, un de nos évêques dont la voix prophétique dénonce les injustices faites au peuple.

    · Julia Esquivel, femme pasteur et poétesse qui se fait une voix pour les sans-voix de l'Amérique latine.
Avec surtout l'esprit de ton Fils que ton amour nous a donné pour Rédempteur et Sauveur.



Notre Père
  • o Père de Jean-Robert Cius, Daniel Ismaël, Makenson Michel,
    Assassinés par balle en novembre 1985 dans la cour de leur école

    Et notre Père à nous

    o Père de Christophe Channel,
    tué par balle, au Cap-Haitien, alors qu'il était assis dans son échoppe de tailleur devant la machine à coudre

    Et notre Père à nous

    o Père des fusillés et él
    ectrocutés de Fort Dimanche

    Et notre Père à tous

    o Père de Bernadette Victor, Vladimir David,
    de tous les jeunes hommes et jeunes femmes abattus par l'armée
    celles et ceux dont nous avons retenu les noms
    ou qui sont tombés anonymes lors des manifestations pour la justice, le respect des droits humains et de la vie.

    Et notre Père à tous

    o Père de Charlot Jacquelin de la Mission Alpha, enlevé à sa femme enceinte, en septembre 1986, et disparu depuis

    Et notre Père à tous

    o Père des 1042 paysans de Jean-Rabel assassinés ou blessés à coup de machette.

    Et notre Père à tous

    o Père de tou
    s ceux et de toutes celles que la vie meurtrit et dégrade parce que sur leurs conditions misérables d'existence reposent :
    • § l'instruction de la petite bourgeoisie

      § le luxe insolent des sangsues qui nous collent à la peau

      § la richesse des voleurs

      § la fortune des « compradores »

      § le niveau de vie élevé des pays riches

      § les dépenses astronomiques pour l'armement
    Et notre Père à tous

    o Père des pauvres et de tous les persécutés de la terre que tu as choisis pour créer un nouveau modèle de société et d'Eglise.

    Et notre Père à nous

    o Père de toutes celles et de tous ceux qui paieront de leur vie les changements à venir.

    Et notre Père à nous
Père, notre Père à
nous

Pourquoi ce silence?

Où étais-tu quand ils nous assassinaient ?

Quand notre sang fécondait la terre d'Haiti ?

Quand notre sang arrosait le sol et le maculait d'une tâche rouge, plus rouge que le soleil, plus brûlante qu'une flamme ?

Pourquoi les laisses-tu faire un si mauvais usage de leur liberté?

Pourquoi ne te manifestes-tu pas?

Si tu te dérobes, qui sera notre recours?

Ils disent que nous n'avons pas de Père

…mais je sais que tu es là

…et que tu me veux du bien.



Qui es aux cieux

Père, notre Père à tous,

Où est donc ce ciel où tu es et qu'autrefois on nous promettait

en gage de récompense pour les souffrances que nous avons connues ici-bas?

Aujourd'hui, tu nous prescris de ne pas nous résigner,

de conquérir cette terre nouvelle et ces cieux nouveaux,

gages de ton alliance avec nous et préfiguration de ton Royaume parmi nous.

Ils disent q
ue notre Père est au-delà des nuages.

Et pourtant, nous professons que tu es
  • o parmi nous

    o même parmi ceux qui nous déchirent, qui nous torturent, qui nous crucifient

    o toujours, malgré tout, leur Père à eux, leur Père douloureusement affecté par le mauvais usage qu'ils font de leur liberté.
Père très aimant

Père crucifié

Père qui nous laisse libre

Que ton nom soit sanctifié!



Que ton nom soit sanctifié!

Béni sois-tu par l'épreuve qui nous arrive. Tu n'aurais pas permis qu'un seul de nos cheveux tombe si tu ne savais
  • · que nous avions la force d'endurer tout cela

    · que nous avions le courage de supporter tout cela et plus encore jusqu'à ce que notre souffrance devienne notre seule arme

    · que nous avions une arme absolue contre laquelle nos ennemis ne peuvent rien

Béni sois-tu!

Béni sois-tu pour l'espérance qui pointe au-delà de la répression et pour la vie qui changera et sera meilleure

Béni sois-tu!

Béni sois-tu surtout pour la force que tu nous donnes et qui permet de
  • · nous opposer

    · de combattre avec opiniâtreté

    · de lutter avec ténacité

    · de vaincre
Béni sois-tu!

Car nous savons que nous vaincrons et qu'alors nous pourrons bénir ton nom

dans d'autres conditions avec des ressuscités au bonheur, au bien-être, à la fraternité...

Toi, le Dieu de la Vie,

Béni sois-tu!



Que ton règne vienne

Règne de justice
  • · où les épées deviendront des socs de charrues, des lames de machettes, des cadres de lits pour nos malades.

    · où l'impôt des trieuses de café, des marchandises de nos marchés publics, des agriculteurs, des fonc
    tionnaires, n'ira plus acheter les balles qui transperceront leurs fils et leurs filles.


Que ton règne vienne

afin que disparaissent en Haiti le système qui tolère
  • · l'enfance en domesticité

    · les paysans sans terre ou deux moitiés

    · l'oppression

    · la suspicion

    · la malédiction des espions

    · la malédiction des délateurs

    · l'impunité des meurtriers


afin que chacun puisse
  • . manger à sa faim

    . se reposer sans crainte dans son sommeil

    . se vêtir d'une robe ou d'un pantalon coupé à sa mesure pour elle ou pour lui

    · recevoir le pain de l'instruction et le pain de l'éducation


afin
  • · que les malades soient soigné
    s

    · que les mal-logés aient un toit

    · que les paysans retrouvent leur «kochon-kreyòl»

    · que les dépossédés retournent sur leur terre

    · que les prisonniers d'opinion soient rendus à leurs familles

    · que les ports et les trottoirs soient vides de nos frères et sœurs qui se donnent pour une poignée de dollars.

Que ton règne vienne
  • · pour que l'harmonie apparaisse

    · pour que les sourires et les rires des enfants remplacent le rictus de la malnutrition

    · pour que chacun de nous puisse grandir en tant que personne humaine

    · pour que nos dirigeants fassent de leur fonction un service

    · pour que la terre nouvelle apparaisse en Haiti et partout dans le monde
Et que je fasse tout pour le hâter.



Que ta volonté soit faite sur la terre comme aux cieux

Seigneur,
tu me demandes de choisir entre ton projet et tout autre projet.

Eclaire-moi!

Ouvre-moi à l'intelligence de ton projet de Rédemption du monde,

de son baptême dans la mort de ton Fils, de son passage à la terre nouvelle.


Ta volonté est
  • · que j'exerce ma liberté dans la justice

    · qu'en tant que peuple, nous commandions la terre d'Haiti, la soumettions, la gouvernions afin qu'elle serve à tous les fils et à toutes les filles

    · que je choisisse mon camp

    · que je plante ma tente avec les pauvres du pays

    · que je choisisse mon trottoir
    • …si je marche au milieu de la rue, je me ferai écraser par les voitures

      …si je marche du mauvais côté du chemin, les obstacles parsèmeront ma route

      …Mais si je choisis le bon trottoir, je pourrai, Seigneur, arriver à dest
      ination sans encombre.
Ta volonté n'est-elle pas
  • · que je mette mes capacités, talents, dons, ce que je suis, ce que tu as permis que je devienne, au service de tes fils et filles

    · que je contribue à la transformation de la terre et que je cesse d'uniquement la contempler?

    · que nous ayons la vie en abondance?
Que ta volonté soit faite sur cette terre

Et que, avec ta grâce, j'en sois un instrument.



Donne-nous, aujourd'hui, notre pain de ce jour

Tu m'as créé(e) digne, Seigneur, à ton image et à ta ressemblance.

Je ne quémande rien ni ne mendie. Je ne viens pas supplier.

Ce pain que j'attends de toi c'est le fruit de mon travail.

C'est à cause de l'oppression des hommes si je ne peux manger à ma faim,

s'il m'est impossible de satisfaire la faim de mon corps ou celle de mon esprit.


M
on Dieu, pourquoi faut-il
  • · que nos matières premières se vendent à si vil prix?

    · que notre force de travail soit si peu rémunérée ?

    · que des patrons affameurs empochent le fruit de notre travail?

Seigneur, nous en faisons le serment, personne, haitien ou étranger, ne pourra plus enlever de la bouche de nos enfants leur pain quotidien.

Nous nous organiserons en syndicats, en groupements, en coopératives, en associations.

Et nous lutterons jusqu'à ce que cela change car cela doit changer.

Nous avons décidé de ne plus nous laisser tondre comme des agneaux.


C'est pour cela
  • · que nous voulons d'un changement de personnes

    · que nous voulons un changement de société

    · que nous voulons contrôler nos vies et notre avenir.


Oui, Seigneur, nous en faisons le serment
  • · nous lutt
    erons jusqu'à ce que la richesse que nous produisons soit équitablement partagée

    · nous les poursuivrons en justice où qu'ils se réfugient jusqu'à ce qu'ils rendent à notre peuple l'argent volé.

    · Ils devront nous rendre nos emplois et rouvrir les usines.

Tu nous as donné des mains pour travailler: nous subviendrons à nos besoins.

Et nous partagerons avec les mal-pris, les laissés-pour-compte de chez nous et d'ailleurs, notre pain pour qu'il ait meilleur goût

Car telle est la voie que tu nous traces : Vivre en justice et en partage.



Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés

J'ai tendu la joue gauche puis la joue droite et ils m'ont frappé.

Que veux-tu maintenant que je fasse?

Je chercherai la justice

Et quand elle m'aura été rendue
  • · Délivre mon cœur de la haine

    · Délivre-moi de toute
    obsession qui me porterait à hair, afin que de victime, je ne devienne pas bourreau.

A notre peuple, ils ont accolé tous les épithètes. Ils ont dit
  • · que nous sentions mauvais

    · que nous étions porteurs de Sida

    · que nous étions un risque pour l'humanité.

Ils nous ont traînés dans la boue et ils savaient ce qu'ils faisaient.

Ils nous ont refusé

un verre d'eau, quand nous avions soif, de peur de salir leur vaisselle

du travail, sauf lorsqu'il s'agissait d'emplois dont eux-mêmes ne voulaient pas.

Ils ne nous ont même pas reçus sur le seuil de leurs maisons. Ils nous refoulaient partout.

Ils nous ont meurtris dans les Bateys, dans les prisons de Krome, à Cayo Lobos…

Ils ont fait de nous des « Boat people » et ont exposé nos cadavres sur les plages de Miami.

Ils ont fait de nous un peuple déraciné par l'exil.

Du
corps de nos sœurs, ils ont fait une marchandise offerte au plus offrant dans leurs maisons closes et leurs boîtes de danseuses nues.

Leurs chevaux nous ont piétinés et leurs policiers, insultés.

Fais qu'en nous il n'y ait jamais de haine pour tout ce que nous avons subi.

Mais qu'au contraire, prenant exemple sur les justes de leurs sociétés,

de celles et ceux qui nous ont accompagnés de leur solidarité, de leur amour et de leur fraternité,

nous travaillons à leur conversion.



Ne nous laisse pas succomber à la tentation

Seigneur, viens habiter nos engagements afin que nous ne succombions pas à la tentation
  • · du pouvoir, de l'argent, de l'intolérance, de la cupidité, de l'égoisme, du désir de devenir président ou d'être chef

    · de fermer les yeux, les oreilles, notre cœur…pour ne pas voir, ne pas entendre, ne pas reconnaître les revendications justes, mais dérangeantes du peup
    le

    · de rester silencieux et de se faire complice de ceux qui exploitent, éliminent, maltraitent, dominent le peuple

    · de dire de tous les porteurs de changements qu'ils sont des communistes
Rends-nous disponibles pour saisir ta présence et tes appels au cœur des invitations, des informations contradictoires qui nous sont présentées.

Que grandisse en nous l'esprit de service qui guidera nos choix à la suite de ton Fils.



Délivre-nous du mal
  • · En vert olive, en bleu de chauffe ou en kaki

    · Du mal craché par les Uzi, les Ghalil, les Springflield que nous ne produisons pas et qui sont achetés avec les taxes sur le café, le sucre, ou qui sont donnés à nos dirigeants.

    · Du mal conçu dans les officines de l'aide internationale, qui déstabilise notre agriculture, désarticule notre économie et nous rend plus dépendants encore des autres

    ·
    de leur riz

    · de leur «kochon-grimèl»

    · de leur «manje sinistre»

    · de leur «pèpè»

    · de leur volonté de puissance.

    · Du mal qui au fond de nous-mêmes, nous fait renier nos origines et devenir bourreau de nos frères et sœurs.


Amen

Je chanterai Seigneur un cantique nouveau avec
  • o le rire de l'enfant rassasié

    o la joie du jeune que l'on respecte

    o la fierté de l'ouvrier qui travaille

    o l'allégresse de la mère qu la vie comble

    o l'euphorie du prisonnier rendu aux siens

    o l'assurance de l'émigré en pensant à son chez lui

    o l'émerveillement des amoureux assurés de leur avenir

    o la beauté du pays reboisé

    o l'amitié de nos amis étrangers

    o la solidarité reçue et partagée

    o la contemplation des merveilles que tu as fai
    tes pour nous


Je chanterai un cantique nouveau et bénirai ton nom pour les siècles des siècles.

Alleluia!

Alleluia!

Amen!

[/quote]

Post Reply