Plus de 450 personnes déportées lundi; 3.000 en moins d’une semaine

Post Reply
User avatar
Guysanto
Site Admin
Posts: 1289
Joined: Fri Mar 07, 2003 6:32 pm

Plus de 450 personnes déportées lundi; 3.000 en moins d'une semaine

Post by Guysanto » Tue Jan 09, 2007 3:55 pm

Haiti-R. Dominicaine-Immigration

Plus de 450 personnes déportées lundi; 3.000 en moins d'une semaine

Lundi 8 janvier 2007,
Radio Kiskeya

Les autorités dominicaines ont expulsé lundi 454 sans-papiers haitiens arrêtés dans le nord-est de la république voisine à bord de plusieurs autobus qui se dirigeaient vers le nord du pays, ont indiqué à Santo Domingo des sources officielles relayées par EFE.

Selon des précisions de la direction de la migration et des Forces Armées Dominicaines, avant d'être rapatriées, les personnes appréhendées étaient détenues dans les provinces de Valverde, Dajabón et Santiago Rodríguez, dans le nord-est.

Cette dernière vague de rapatriements massifs porte à 3.000 le nombre de compatriotes à avoir été, en moins d'ne semaine, chassés du territoire dominicain et contraints de rentrer en Haiti précipitamment.

Le responsable du bureau régional nord de la migration, Juan Isidro Pérez, a indiqué qu'en dépit du renforcement de la surveillance militaire à la frontière haitiano-dominicaine, rien ne semble pouvoir contenir les flots de voyageurs clandestins.

Les opérations de rapatriement forcé sont gérées unilatéralement par le gouvernement dominicain. Diverses organisations de défense des droits humains dénoncent régulièrement l'arbitraire qui caractérise les procédures de reconduite à la frontière.

L'ambassadeur d'Haiti à Santo Domingo, Fritz Cinéas, a annoncé la semaine dernière la réactivation prochaine de la commission mixte bilatérale qui sera appelée à se pencher entr'autres sur les problèmes migratoires.

spp/RK


Rapatriement de près de 400 sans-papiers haitiens arrêtés en République Dominicaine

Dimanche 7 janvier 2007,
Radio Kiskeya

Les autorités dominicaines ont procédé samedi au rapatriement forcé de 380 sans-papiers haitiens qui tentaient de pénétrer en territoire voisin en passant par la localité frontalière de Manzanillo, rapporte une dépêche de l'agence EFE.

Le colonel Fernando Frías, commandant de l'Armée Nationale à Dajabón (nord-est de la République Dominicaine), a indiqué que 280 des 380 illégaux ont été arrêtés à bord d'embarcations de fortune dans l'Océan Atlantique sur les côtes dominicaines. Ce qui représente une nouvelle filière d'émigration clandestine que beaucoup pensent à exploiter même au prix d'une fragilisation de la frontière maritime entre les deux pays..

Les autres déportés ont été surpris en pleine rue à Dajabòn par les agents de la direction nationale de la migration.

55 femmes et 50 enfants faisaient partie du groupe.

Selon l'officier dominicain, au cours des derniers jours, 1.700 ressortissants haitiens ont été appréhendés en tentant de passer illégalement de l'autre côté de la frontière.

Le colonel Frìas attribue l'augmentation massive des migrants haitiens qui affluent vers le territoire dominicain à un "déficit d'orientation des autorités haitiennes". Mais, il a aussi reconnu que tous les ans à pareille époque, beaucoup d'haitiens vivant en situation irrégulière en république voisine cherchent à y retourner après avoir passé les fêtes de Noël dans leur pays.

Au cours de l'année 2006, plus de 26.000 ressortissants haitiens ou dominicains d'origine haitienne -soit 5.000 de plus qu'en 2005- ont été déportés par les autorités de Santo Domingo, souvent au mépris de leurs droits les plus élémentaires.

Une intense activité migratoire est fréquemment observée à l'extérieur des villes situées à la frontière haitiano-dominicaine, longue d'environ 400 kilomètres.

spp/RK

Post Reply