OU SONT LES HAITIENS?

Post Reply
Jonas
Posts: 238
Joined: Sun Sep 07, 2003 11:53 am

OU SONT LES HAITIENS?

Post by Jonas » Sat Jan 01, 2005 9:22 pm

Ou sont les Haitiens dans tout ça.

[quote]KREYOL FIESTA

RENCONTRE DES PEUPLES CREOLES
Martinique fin Mars-début Avril 2005

ORGANISATION MARTINIQUAISE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ARTS ET LA CULTURE

CONCEPT
Mettre en place les conditions d'une rencontre conviviale et fraternelle entre délégations des communautés créoles du monde, pays et diasporas.

Les objectifs sont avant tout qualitatifs et prévoient une action à taille raisonnable

PERIODE
Fin mars-début Avril 2005

HISTORIQUE
Proposition formulée par Yv-Mari SERALINE en 1980 et proposée à l'UNESCO. Elle a été diffusée par le journal martiniquais "Grif Antè" à ce moment.

Ce projet n'avait pu voir le jour, comme suite à une difficulté du FPC (fonds de pro
motion culturel de l'époque) et nous n'avons pu à l'époque reprendre le cours des négociations.

Cependant à travers l'OMDAC, notamment une partie de cette démarche a pu ètre expérimentée à travers l'espace créole par diverses activités.

Plus particulièrement, notre association figure parmi les membres fondateurs de la FEDERASYON KREYOL, ONG basée à ROSEAU, DOMINIQUE.

Compte tenu de nos contacts et des relations sans cesse améliorée avec la Caraibe, en général, dont les pays à culture créole, l'OMDAC propose une première édition qui se veut modeste mais affirmée pour 2005.

AXES DE LA MANIFESTATION
Expression de l'identité créole diverse à travers les arts,la culture et les traditions (arts de ka, scène, littérature, arts visuels, traditions populaires, gastronomie, etc)

- Exposés-débat sur des thèmes à définir.

- Réflexion sur les transmissions du créole (intergénération,pédagogie,médias)

- Atelier "bourse de projets",cont
acts pour monter des activités,le créole comme lien professionel,etc.

- Sports et jeux traditionnels de notre espace.

La liste n'est pas exhaustive et peut ètre complétée par des participants.

INVITES
PARTICIPANTS DE MARTINIQUE, DOMINIQUE, SAINTE LUCIE, GUADELOUPE, GUYANE, SAINT MARTIN, REUNION, SEYCHELLES, MAURICE, LOUISIANE, Centres culturels Creoles dans le monde, associations des Diasporas.[/quote]

Lemane Vaillant

Post by Lemane Vaillant » Tue Jan 04, 2005 3:37 am

Oui Camarade Jonas : Où sont les Haitiens dans tout ça ?

Les Antilles Créolophones et le reste du Monde Créolophone nous rejette , nous d'Haiti .

Certains diront qu'en raison de l'instabilité politique d'Haiti , on évite de nous inviter pour ne pas nous embarrasser davantage .

Est-ce tout cela , Jonas et Guy ?

Guy rejette la Francophonie en gardant la Créolophonie ..

Moi , je rejette les 2 à la fois , sachant pertinemment que chez nous , l'un piège l'autre et vice-versa .

Allons vers l'anglophonie résolument ..

Lemane

Lemane Vaillant

Post by Lemane Vaillant » Tue Jan 04, 2005 4:24 pm

Padel et Serge,

Manifestement vous errez en me prenant, Moi linguistiquement, comme une référence pour le cas d'Haiti.

Ce n'est pas de moi qu'il s'agit, mais de la masse des Haitiens qui ne s'expriment bien, ne peuvent lire ni écrire aucune langue connue au début de ce troisième millénaire.

J'ai passablement eu le privilège de bien apprendre le français comme une bonne minorité d'Haitiens. Ça reste un acquis pour cette minorité.

Je vis, travaille et évolue dans une Province et surtout dans une Ville Canadienne foncièrement anglophone. Ce n'est qu'avec vous que je continue de pratiquer mon Français écrit .

C'est aussi mon droit de choisir (quand je peux) d'écrire dans la langue où j'ai une plus longue expérience, pratique ou maitrise.

Padel et Serge: je compte 18 ans dans l'Enseignement en Français à la Faculté des Sciences d'Haiti et à l'Université Quisqueya de PAP.

Je ne représen
te pas Haiti linguistiquement.

J'ai l'impression que vous, vous vous considérez comme les échantillons haitiens linguistiquement. C'est une erreur de votre part.

Salut

Lemane

Lemane Vaillant

Post by Lemane Vaillant » Tue Jan 04, 2005 11:54 pm

Wait a minute Padel et Serge ;

Le critère utilisé dans le monde entier pour parler du niveau minimum d'un Peuple en éducation dans une langue , n'est-il pas Literacy / alphabétisation : Le fait de savoir lire et écrire une langue .

Que 100 % du Peuple Haitien parlent créole ne veut point dire qu'Haiti est à 100 % alphabétisé ..

Padel Mon Ami , toi aussi Serge et l'ami commun Guy : Vous ne représentez nullement linguistiquement le Peuple Haitien Analphabète et laissé bête aussi .

Soyons sérieux Padel ,

Lemane

Lemane Vaillant

Post by Lemane Vaillant » Wed Jan 05, 2005 7:11 am

Padel et Serge : Que vouliez-vous dire ci-dessous ?

Extrait pour vous :

Tu dis::
"J'ai l'impression que vous, vous vous considérez comme les échantillons haitiens linguistiquement. C'est une erreur de votre part. "

R- Pas du tout mon vieux. Je fais partie des 8 milllions qui parlent et comprennent le créole ä 100%. J'apprends â écrire le créole comme beaucoup d'autres et j'en suis TRES fier. Erreur? Hum! Je ne crois pas.-

Salut Camarades et surtout Ne doutez jamais de ma bonne foi en débat dans un Forum ...

Lemane

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Wed Jan 05, 2005 4:44 pm

Marilyn, if Michel is of good faith, we can expect that he will click on this link and learn a thing or two:

http://haitiforever.com/bbs

Judging from his "never before seen" spelling "mouwen", we may assume that Michel has also missed this recent exchange I had with Lemane.

[quote]Lemane... men twa prensip fondamantal ekriti lang Kreyòl la:
  • Chak konsòn ak chak vwayèl gen yon wòl byen detèmine pou yo jwe, epi yo TOUJOU ret nan wòl yo tou.
    (Yo pa chache jwe ni de, ni twa, ni kat. Pa gen son ki chache fè koudeta sou lòt.)

    Sa vle di: Lèt "g" pa janm jwe wòl lèt "j". Lèt "c" pa janm jwe wòl lèt "k". Lèt "c" pa janm jwe wòl lèt "s". Dayè lèt "c" a an kreyòl pa egziste menm, eksepte nan konbinezon li fè ak lèt "h" la, pou li fè konsòn "ch" la.
    n
    "ch" se sèl konsòn nan lang kreyòl la ki fòme ak 2 karaktè. Men gen plizyè vwayèl ki fòme ak 2 karaktè: an en on ou ui .

    Suivan menm prensip la tou, "an", "en", ak "in" TOUJOU RET NAN WÒL YO. Li fasil pou nou distenge son sa yo:

    an: lajan, manman, van, pantan, blan

    en: sispann fè tenten, bat chen[/
    b] tann mèt li, renmen lajan, pèlen tèt

    in: (sa se yon pa yon vwayèl li ye, men se yon vwayèl ki kole ak yon konsòn: sa vle di: in = i+n . Li pa ditou nesesè pou moun ekri "i+n+n" , byenke anpil moun fè sa SAN PA GEN NESESITE POU METE 2 "n" nan son an. Yon sèl sifi.) Ann gade : machann lan monte yon machin , Pa vin ban mwen oken[
    /color]n vye pawòl la , chaken a sa chakin .
    [/*:m]
  • NANPWEN lèt ki bèbè, ki pa remèt son pou yo remèt la.
    [/*:m]
  • Chak son TOUJOU ekri menm jan.[/*:m]
Gen son ki sanble, men yo pa menm, sa vle di yo pa ekri menm jan. Gade son "ui" ak "wi" yo. Se pa menm bagay yo ye! Pa egzanp, "kui" se ekivalan "cuir" (Fr) oswa "leather" (En), tandiske "kwi" se bagay pòv yo kemande avè l la ki soti nan sa nou rele kalbas la. Konsa tou nou ekri "dizuit", men nou di "wi" ekivalan "oui" (Fr). Nou kapab ekri "Lannuit" oswa "Lannwit" suivan jan nou pwononse mo sa.

Youn nan mo mwen wè ki ban nou plis pwoblèm s
e mo "lajan" an, ekivalan " l'argent " (Fr) Si nou suiv prensip mwen sot ban nou la, nou va remake mo sa pa fouti ekri ni ak "g", ni ak "en". Se yon sèl jan nou kapab ekri li : LAJAN.

Men kèk vye lòt ekriti ankò: mouin, mwin pou "mwen". Suivan prensip anlè yo, mwen pa vle kwè m ap janm wè nou ekri "mouin" oswa "mwin" ankò. Bagay sa yo fè twò lèd.

Men yon dènye pwen pou jounen jodi a: Nou ekri "bwason", "pwason". Fòk nou sispann ekri "boison", "poison". Souple, pran "oi" a, jete l nan bwat fatra. Son "oi" franse a, nan Kreyòl men ki jan nou ekri li: WA.

Oke, mwen di nou orevwa!

Pwofesè Pistach[/quote]

Widy_

Post by Widy_ » Sat Jan 08, 2005 2:33 pm

Konsènan kèsyoun a Marilin, si fason yekri kreyòl matinik yo, mwen ke jòs di, kè pa gen poun volonte a ekri kreyòl nan peyi si anba, e ni gwadloup, ni matinik, ni dominika e ni gwiyan, yo paka ekri kreyòl, e pa gen poun volonte a aprann moun yekri kreyòl.

Lòw gade sitiyasyoun matinik, ou ap wè kè deja yo ja an minorite an peyi a yo, e gen menm de katye, se yenki blan ki ka rete la, e si janmen youn nèg vini, yo ka fè-y kjnprann dè foumalkan.

Bondye mèsi kè sa paka rive gwadloup ki fè kè plen matiniken menm ka di kè gwadloupeyen a pli sovaj, e blan paka fè sa yo le a kaz an nou.

Dè tout fasoun e se biten kè m toujou di, 1st pèp ki ekri e ki ka ekri kreyòl se ayisyen, e se o bò yo pou-n pase si nou le aprann ekri lang tala KONSADAVWA.

Wè pwoblèm la oun dòt jan, se fè nenpòt ki biten, kon adan zafè kapès yo la, di jan, lè se oun korèktè rénionè, li ka fann tchou a tout se rèstan kreyòl YO.

Dè tout fasoun zafè kapès
kreyòl la, se oun foutèz li ye, e sa paka rèprezante ayan dè serye.

MEN SA PAKA ANPECHE NOU Fè TRAVAY NOU YO

Post Reply